Ce que j'aurais aimé savoir avant de faire n'importe quoi, n'importe comment.

Temps de lecture : ~3 min

Les joies de l’entrepreneuriat. C’est trop cool, on fait ce qu’on veut, quand on veut, on ne reçoit pas d’ordres… La belle vie.

Jusqu’à ce que le manque d’organisation te rattrape, et là c’est plus du tout cool.

Dans cet article je m’adresse à toi, le jeune entrepreneur ou le vieux entrepreneur peu importe. Toi qui viens de te lancer dans l’aventure entrepreneuriale et qui penses que tu peux te laisser porter par le vent.

Bien sûr, si tu viens de commencer et que tu es hyper organisé, ce n’est pas nécessaire de continuer à lire, sauf si tu veux te rassurer sur tes méthodes d’organisation en te disant « ah ouais, mais ça je le faisais déjà, je suis un ouf ».

Je vais te donner les 3 piliers de mon organisation, ce que j’ai appris en cours de route et qui m’a permis d’organiser mon temps et mon travail.

3 pour commencer parce que sinon c’est beaucoup trop long, tu ne vas jamais lire jusqu’au bout et moi non plus d’ailleurs.

Quand j’ai commencé, je connaissais mon métier mais je ne connaissais pas forcément les différentes méthodes d’organisation et les bons gestes à avoir et à adopter rapidement, très rapidement !

N°1 : La méthode Pomodoro

C’est une méthode qui va te permettre de rester concentré, bien concentrer et de duper ton cerveau pour ne pas abandonner trop vite.

L’idée c’est d’atteindre ton objectif principal en le décomposant en de plus petits objectifs ce qui va te permettre de mieux gérer ton temps et de ne pas t’ennuyer.

Tu verras, après avoir fini de lire, tu diras adieu aux journées acharnées qui n’ont fait que t’épuiser et où tu n’as sûrement pas été productif pendant la totalité de la journée. Et sinon t’auras le droit de me dire que mes conseils sont tout pourris si ça marche pas.

Pomodoro ça veut dire tomate en italien comme dans « la pasta al pomodoro🍝 » ou « mi stai sul pomodoro ».

Comment ça marche ?

Tu commences par définir ton objectif principal, par exemple, manger 20 pizzas (même si en vrai on dit pizze) en une journée, oui on reste dans le thème de l’Italie si déjà.

italian hand
source : giphy.com

Il est évident que tu ne vas pas avaler ces 20 pizzas en une seule fois. Il va te falloir du temps, de l’organisation et des PAUSES !

Maintenant que tu as défini ton objectif principal, tu peux commencer à travailler par boites de temps de 25 minutes. Une seule règle : no distractions ! 

Pas de téléphone, pas de télé, pas de voisin qui perce dans le mur à chaque fois que tu poses tes mains sur le clavier et qui s’arrête quand tu les retires… Rien de tout ça.

Eh oui, j’ai pas dit que ça allait être facile ni super amusant mais il faut que tu restes focus sur ton objectif. 25 minutes ça suffit pour avaler une pizza et en plus ça passe hyper vite !

Passé ces 25 minutes il est temps d’arrêter de travailler. Tu as fini ta pizza et tu as besoin d’une pause avant d’entamer la deuxième. 

Prends une pause de 5 minutes. Ne commence pas à chouiner, c’est largement suffisant 5 minutes. Prends l’air, marches un peu, étires toi… Et ne prends toujours pas ton téléphone.

C’est là que tu dupes ton cerveau 🧠. Le fait de prendre des pauses permet de rester motivé et concentré. En travaillant à coup de 25 minutes avec 5 minutes de pause, ton cerveau n’aura pas le temps de s’ennuyer et tu resteras productif.

Récompense : au bout de 4 boites de temps complètes (travail + pause) tu peux prendre 25 à 30 minutes de pause (et par 25 à 30 minutes je veux dire 30) 😁.

schema technique pomodoro

N°2 : Trouver son pic de productivité

Ici il faut réaliser des tests. L’idée c’est de trouver à quel moment de la journée tu es le plus productif :

  • le matin
  • le soir
  • au milieu de la journée 
  • ou « ça dépend en fonction de mon humeur ». Ça c’est mon cas.

Au début de ton activité, tu commences, t’es motivé, c’est génial… Et tu travailles toute la journée, tout le temps, en oubliant de prendre des pauses, en oubliant de manger, en ne t’accordant aucun jour de congé.

Si tu essaies de te rassurer en te disant qu’il faut travailler beaucoup pour réussir et que c’est comme ça au début, c’est le signe d’un manque d’organisation et d’un manque d’équilibre entre ta vie professionnelle et personnelle. 

Tu es dans le déni, comme quand Rachel pense qu’elle n’aime pas Ross, c’est pareil !

C’est hyper important d’avoir un équilibre et de travailler, non pas beaucoup, ce qui ne sert à rien, mais intelligemment. 

Je te garantis que tu peux faire autant de choses voir plus de choses en 4h de productivité à fond qu’en une journée entière.

J’ai essayé plusieurs fois de me forcer à travailler tous les matins dès 5h30, tous les soirs vers 17h ou même au milieu de la journée. J’ai tenté d’être rigide, voir psychorigide et de voir les choses tout en noir ou tout en blanc. 

Mais la vérité c’est que je suis productive à n’importe quel moment de la journée selon mon humeur. Je suis capable d’avoir la même énergie quel que soit le moment de la journée. 

Du coup selon mon mood je décide de me concentrer à fond sur mes tâches les plus importantes, soit le matin, soit le soir, soit en plein milieu de la journée.

Arrête de t’acharner sur toi-même et essaye de travailler à ces différents moments de la journée pour trouver quand tu es le plus productif. Et si tu es comme moi envoie-moi un emoji 🖖 sur Instagram (mon compte est tout en bas)

N°3 : Done is better than perfect

En français svp 🐓: fait, c’est mieux que parfait. 

Je vais te révéler un secret : il m’a fallu presque 3 mois pour sortir mon premier site web. 3 mois… Qui met autant de temps pour lancer son site web de 3 pages ?

Les gens comme moi, qui cherchent la perfection et qui sont beaucoup trop exigeants avec eux-mêmes.

Je l’ai compris assez tard et j’aurais aimé qu’on me le dise avant mais done is better than perfect !

Quand tu lances ton business, tu veux que tout soit parfait. Tu veux un site web de folie, avec un design de malade, avec plein de contenus tout de suite, tous tes produits et les meilleurs outils…

En réalité, si tu attends d’avoir tout, tout de suite, tu vas perdre du temps et peut être laisser passer des opportunités. 

Tout ce qu’il te faut c’est créer une première version de ton produit. Quelque chose de viable et si c’est imparfait c’est que tu es sur la bonne voie.

Personne ne t’en voudra si ton premier site web ne ressemble pas au tableau de Jérôme Bosch, le jardin des délices, tant qu’il n’est pas dégueu et qu’il est fonctionnel. 

Une fois ton business lancé, tu as tout le temps de peaufiner les détails. Ne laisse pas ton esprit partir dans tous les sens et te dire qu’il faut attendre que tout soit parfait.

C’est quand tu réussis à lâcher prise que tu t’éclates en tant qu’entrepreneur. 

Parce que quand tu as compris que ça ne doit pas être parfait tout de suite, tu peux commencer à tester toutes tes idées et faire ce que tu sais faire de mieux : entreprendre.

Pour résumer, si tu viens de te lancer dans l’entrepreneuriat, la première chose à faire c’est de chercher à t’organiser le plus rapidement possible avec des méthodes qui te conviennent ou en adaptant les méthodes des autres à ta propre expérience. 

Pose-toi tes propres limites, prends des pauses sans culpabiliser et trouve un équilibre entre ta vie personnelle et professionnelle. 

Et pour finir, FAIS et ne cherche pas le parfait. N’attends pas le bon moment pour tester tes idées ou lancer ton business parce que le bon moment n’existe pas, comme l’ananas sur la pizza 🍍.

À bientôt 😘

Cet article t'a plu ?

Suis-moi sur mes réseaux sociaux pour découvrir les autres contenus que je poste et ne pas rater les prochains articles !

Ma newsletter : j'menfous