Pourquoi je ne réponds jamais au téléphone ?

Temps de lecture : ~5 min

Le téléphone, ce bijou de technologie qui nous permet de faire un tas de trucs comme organiser ses rendez-vous, se repérer quand on s’est perdu, trouver un bon restau ou encore appeler d’autres personnes pour leur demander :

« Ça va ? »

« Oui ça va et toi ? Tu fais quoi ? »

« Ça va, rien et toi ? »

« Rien (blanc), ok cool ben a+ alors »

Et ainsi de suite…

C’est aussi lui qui me fait perdre mon temps, beaucoup de temps.

Certaines personnes m’ont demandé pourquoi je ne réponds pas au téléphone, j’ai donc décidé d’en faire un article et de t’expliquer les raisons qui m’ont poussé à faire ce choix.

Pendant ma longue expérience de deux ans dans l’entrepreneuriat, j’ai expérimenté différentes méthodes de travail jusqu’à trouver celle qui me convient le mieux aujourd’hui et pour l’instant 😁.

Les appels sont une perte de temps

Avant je répondais tout le temps au téléphone, je recevais des appels à n’importe quel moment de la journée et je pensais que répondre à mes clients dès qu’ils m’appelaient faisait partie de mon travail d’entrepreneur.

Je pensais que plus je me rendais disponible pour mes clients, plus ils seraient satisfaits de moi et de mon travail. Et je pensais que j’allais pouvoir gérer tous les appels et les projets en même temps.

FAUX !

Recevoir des appels et y répondre alors que tu étais en train de bosser sur un projet, bousille ta productivité. Tu perds ta concentration, ton attention, ta motivation et ton énergie (surtout les introvertis). 

Si tu étais en train de travailler sur le projet de Mme. X et que M. Y t’appelle, alors tu passe 1h au téléphone à régler les problèmes de M.Y qui ne nécessitaient pas d’urgence.

Tu abandonnes le projet de Mme. X pour te concentrer sur celui de M. Y, tu ne sais pas par où commencer (puisque tu faisais autre chose) tu n’as rien organisé et au final tu prends du retard sur les deux projets, c’est génial !

La vie d’entrepreneur c’est pas toujours facile, on ne peut pas tout contrôler et parfois il faut savoir gérer des imprévus. Mais les appels c’est vraiment nécessaire ?

Tout ce qui se dit au téléphone peut se dire en un mail, un sms ou un vocal sur WhatsApp

Quand je répondais au téléphone (à l’époque), c’était dans la majorité des cas, pour qu’on me dise des choses qui pouvaient être écrites ou dictées, si t’as la flemme d’écrire (parce qu’on sait tous que : je t’appelle juste 5 minutes veut dire on va passer 45 minutes au téléphone et quand on aura fini de parler business, on va parler de nos voisins).

On m’appelait pour me demander :

« Comment ça va aujourd’hui ? T’as beaucoup de travail ? »

« Je t’appelle pour te dire que j’ai bien reçu ton mail »

« Je voulais te dire que je valide les couleurs de l’identité graphique »

« Je t’appelle pour te confirmer que j’ai reçu ton mail »

Aujourd’hui je travaille beaucoup avec WhatsApp. Je crée un groupe de projet avec les personnes concernées et on échange par message ou vocal. C’est devenu ma nouvelle méthode de travail, no calls !

Je t’assure qu’on peut gérer un projet et le mener à bien sans s’appeler en cours de projet, jamais. Rien qu’en échangeant sur WhatsApp.

En supprimant les appels de mon quotidien, je suis plus productive et j’arrive à livrer mes projets plus rapidement.

Je n’en reste pas moins disponible. Je réponds rapidement et je prends le temps de formuler des réponses complètes.

On peut penser qu’un message sera traité moins rapidement qu’un appel mais c’est faux.

Ça me permet de répondre en fin de journée ou le soir et d’avoir le temps de faire des recherches si on me pose des questions auxquelles je n’aurais pas eu la réponse tout de suite au téléphone.

Garde en tête que tes clients ont aussi un business à gérer et qu’ils n’ont pas forcément envie ou pas le temps que tu les appelles pour leur dire quelque chose que tu peux écrire.

thinking
source : giphy.com

Répondre au téléphone n’augmente pas la satisfaction de mes clients

Te rendre disponible tout le temps n’augmente pas la satisfaction de tes clients. Il faut savoir poser tes limites. N’oublie pas que si tu es devenu entrepreneur ou si tu veux le devenir, c’est pour être libre et te détacher de toutes les contraintes qui ont fait que tu penses ou que tu as quitté ton bullshit job.

J’ai travaillé avec des clients en no calls, ni de leur part ni de la mienne, le projet s’est très bien déroulé et leur satisfaction était tout de même élevée.

Parce que tant que tu t’occupes de ton client, que tu réponds à ses interrogations et que vous avez créé une relation business saine, alors il n’y a pas de raison qu’il ne soit pas satisfait de toi ou de ton travail.

Le business c’est comme un couple, pas de match pas de relation 🤷🏻‍♀️.

Certains ne vont pas travailler avec toi et c’est pas grave, l’essentiel c’est que tu te sentes bien dans tes baskets d’entrepreneurs et en accord avec toi-même.

Le secret c’est de travailler avec des gens comme toi, qui adhères à tes méthodes.

C’est aussi important de ne pas faire n’importe quoi, n’importe comment

Cet article n’est pas une ode au bannissement des appels téléphoniques. Il y a des règles à ne pas négliger et à suivre si tu veux pouvoir travailler en no calls.

 👉 Le premier rendez-vous

Quand tu as un nouveau client, c’est important d’avoir un premier échange avec lui, pour faire connaissance, recueillir ses besoins et voir si vous êtes compatibles dans votre façon de travailler.

Quand je n’ai pas l’occasion de rencontrer mon nouveau client pour un café au Starbucks, j’organise alors un appel visio (oui parce qu’avec le digital on peut travailler avec le monde entier) ou un appel téléphonique.

👉 Le rendez-vous de closing

Une fois que j’ai rencontré mon nouveau client et qu’on s’est bien entendu sur notre nouvelle collaboration, j’organise un deuxième rendez-vous au Starbucks ou en visio. C’est le rendez-vous de closing, je présente tout le déroulement du projet au client à travers une proposition commerciale qui a pour finalité la signature du devis et le début de la collaboration.

Le reste peut se faire sans se voir, ni s’appeler (pour valider des phases du projet, des couleurs, des maquettes, un logo) si tu as bien cadré ton projet en amont.

L’échange n’en sera pas moins qualitatif et chacun aura le temps de s’occuper de ses projets respectifs et d’avoir un temps de réflexion avant de prendre une décision.

👉 Les cas d’urgences

Le site web de mon client prend feu ou pire encore, sa boutique e-commerce est out et ses produits ne peuvent plus être vendus.

Comment je sais si c’est une vraie urgence ?

Il ne m’appelle jamais sauf en cas d’urgence.

👉 Les formations

Lorsque mes clients ont besoin d’être formés à l’utilisation de leur site web pour plus d’autonomie (blog, ajout de produits dans la boutique…) j’organise un rendez-vous de formation en visio (parce que par sms c’est chaud 😅) ou encore une fois au Starbucks si c’est possible (maintenant que je les ai cités 3 fois ils vont pouvoir donner mon nom à un cappuccino).

Voilà pourquoi je ne réponds jamais au téléphone 😁.

Cet article t'a plu ?

Suis-moi sur mes réseaux sociaux pour découvrir les autres contenus que je poste et ne pas rater les prochains articles !

Ma newsletter : j'menfous